Les modèles économiques sur Internet

Cet article a été publié depuis plus de 6 mois, cela signifie que le contenu peut ne plus être d'actualité.

Je suis actuellement en train de lire "La méthode Google", un livre qui décrypte les "lois de Google" pour en extraire des principes de management et de comportements qui ont fait le succès de l'entreprise.

Le livre aborde les choix de modèle économique de la société pour s'imposer. Un passage m'a particulièrement interpelé : "les entreprises les plus florissantes du Web ne font pas payer les clients le plus possible, [...] tirez le moins de gains possible du réseau [de client] pour le laisser s'étendre au maximum en taille et en valeur".

Ce passage résonne dans ma tête tant il est criant de vérité. Jusqu'à maintenant, les entreprises facturaient ce que le marché était prêt à payer. Mais aujourd'hui, de nouvelles sociétés s'imposent car elle facture à leurs clients le minimum de marges pour être viable. De cette façon, elle attire un plus grand nombre de clients et les fidélise. Je pense immédiatement à Canal+ qui se plaint de la concurrence d'acteurs comme Netflix. Mais les exemples sont légion ces dernières années.

L'auteur, Jeff Jarvis, un journaliste américain explique aussi que ce sont les communautés de client qui font la valeur de l'entreprise. Les sociétés du Web doivent ouvrir leurs plateformes aux différentes communautés pour que ces dernières s'approprient les marques. C'est ce que l'on voit de plus en plus avec par exemple, les sites d'e-commerce qui s'ouvrent de plus en plus au travers de Marketplace. La plupart des acteurs en sont doté Amazon, Fnac, CDiscount, RueDuCommerce et j'en passe.

Donc retenez bien ces points si vous souhaitez lancer un business dans un futur proche. Ne facturez pas ce que les gens sont prêts à payer, facturez le minimum dont vous avez besoin. Et surtout ne soyez pas fermé, ouvrez-vous à vos communautés d'utilisateurs.